Eveil à la foi – Andrésy, Conflans, Maurecourt

Bienvenue sur le blog de l’Eveil à la Foi de la paroisse du Confluent – Andrésy, Conflans, Maurecourt

12 septembre, 2012

Inscriptions 2012-2013 – Andrésy-Maurecourt

Classé dans : A télécharger,Administration — eveilfoiconfluent78 @ 20:42

Vous trouverez ci-joint la fiche d’inscription pour l’année 2012-2013, à remplir et à rapporter à la 1ère séance après avoir envoyer un mail à l’équipe (efandresy@yahoo.fr).

Cordialement,

L’équipe de l’éveil à la foi.

fichier doc Fiche inscription 2012-2013

 

 

12 mai, 2012

Célébration du samedi 12 mai – L’eau – Jésus et les tempêtes – Bricolage

Classé dans : Réalisation — eveilfoiconfluent78 @ 17:00

Carte animée

Célébration du samedi 12 mai – L’eau – Jésus et les tempêtes - Bricolage dans Réalisation img00118-20120512-1728-300x225img00117-20120512-1727-300x225 dans Réalisation

 

Célébration du samedi 12 mai – L’eau – Jésus et les tempêtes – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 16:30

Ce soir-là, le lac est calme et paisible… Jésus et ses disciples montent dans une barque pour le traverser.

Jésus est si fatigué qu’il ne tarde pas à s’endormir.

Soudain, un vent violent se met à souffler. Le lac devient houleux sous l’effet de grosses vagues et la barque se retrouve secouée. Les disciples ont de plus en plus de mal à ramer… Et Jésus continue de dormir.

La tempête redouble de violence. Les vagues déferlent sur la barque qui commence à prendre l’eau. Les disciples ont beau être des pêcheurs ayant essuyé bien des tempêtes au cours de leur vie. Mais il semble bien que maintenant rien ne puisse les sauver. Comment Jésus peut-il continuer à dormir dans cette tempête ?

Ils le secouent alors pour le réveiller, en criant :

Les disciples : «  Réveille-toi ! Réveille-toi ! Nous allons nous noyer ! »

Alors, Jésus se lève, s’avance vers l’avant du bateau et se dresse face au vent qui hurle, aux vagues qui les menacent et dit :

Jésus : « Cela suffit! Silence ! »

Et le calme revient !

Puis, Jésus se tourne vers ses disciples et leur demande :

Jésus « Hommes de peu de foi, pourquoi avez-vous peur ? ».

Ils ne répondent pas. Ils ont eu peur de la tempête, et maintenant ils ont un peu peur de Jésus. Il a l’air d’un homme comme les autres, et pourtant le vent et les vagues lui obéissent !

Ils se demandent entre eux :

Les disciples : « Mais qui est-il vraiment pour que la nature lui obéisse ? ».

 ————————-

Peu après, près d’un lac, Jésus et les disciples partagent leur repas avec une foule qui les a suivi. Puis Jésus oblige les disciples à remonter dans la barque et à le précéder de l’autre côté de la mer, à Capharnaüm, pendant que lui renvoit tous ces gens chez eux.

Jésus, pour échapper à la foule, grimpe dans la montagne. Il s’écarte à l’abri et se met à prier.

Le soir venu, Il est là, tout seul, se recueillant dans la prière.

La barque, elle, se trouve avec les disciples déjà à plusieurs centaines de mètres de la terre ; elle est battue par les vagues, le vent étant contraire.

Vers la fin de la nuit, il vient vers eux en marchant sur la mer.

En le voyant marcher sur les eaux, les disciples sont affolés. De peur, ils se mettent à crier:

Les disciples : «  C’est un fantôme, c’est un fantôme ! »

Mais aussitôt Jésus leur parle pour les rassurer :

Jésus : « Ayez confiance, c’est Moi, n’ayez pas peur ! ».

Sur quoi Pierre lui répond :

Pierre : « Seigneur, si c’est bien toi, donne-moi l’ordre de venir à toi sur les eaux!  ».

Et Jésus lui dit :

Jésus : « Viens ! ».

Pierre descend de la barque, se met à marcher sur les eaux et vient vers Jésus. Mais, sentant le vent violent tout autour de lui, il prend peur et commence à couler. Il s’écrie alors :

Pierre : « Seigneur, sauve-moi ! ».

Aussitôt, Jésus lui tend la main et le saisit en lui disant :

Jésus : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? ».

Et quand ils remontent tous les deux dans la barque, le vent retombe…

Ceux qui sont dans la barque se prosternent alors devant Jésus en disant :

Les disciples : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! ».

27 mars, 2012

Célébration du samedi 24 mars – L’eau – Le baptême de Jésus – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 22:56

Voix off :

Zacharie aide souvent son petit garçon à apprendre et à comprendre les Ecritures, c’est-à-dire les lois de Dieu et l’enseignement des Prophètes. Il le prépare ainsi dès son enfance au travail pour lequel Dieu l’a choisi.

Quand il est un peu plus âgé, Jean s’en va vivre dans le désert. Il porte des vêtements faits de poils de chameau, et porte autour de la taille une ceinture de cuir. Il mange des sauterelles et du miel sauvage.

Une fois adulte, il commence à prêcher et à enseigner la parole de Dieu. De grandes foules viennent écouter cet homme étrange qui parle avec une telle puissance.

Jean les emmène vers le Jourdain –le fleuve principal d’Israël- où il les baptise dans l’eau.

 

La scène 1 : Arrivée des témoins

Témoin 1 (s’adressant à la foule) : Là bas ! C’est Jean Baptiste, le fils de Zacharie.

Témoin 2 : On dit que Dieu lui a parlé dans le désert.

Témoin 1 : On dit qu’il proclame un baptême de conversion pour la rémission des péchés.

Témoin 2 : Oui, tout comme il est écrit dans le livre des oracles du grand prophète Isaïe:

« Voici, j’envoie devant toi mon messager pour te préparer le chemin. C’est la voix de celui qui crie dans le désert. »

Témoin 1 : Venez avec moi, on va s’approcher.

 

La scène 2 : Jean-Baptiste au bord du Jourdain, autour une foule.

Jean-Baptiste : « Le Messie va bientôt venir pour vous juger. Etes-vous sûrs d’être prêts pour sa venue ? Tout arbre qui ne fait pas de bon fruit va être coupé et jeté au feu.

Changez de conduite, et Dieu vous pardonnera. ».

La foule en chœur : «  Que doit-on faire ? ».

Jean-Baptiste : «  Partagez votre nourriture avec ceux qui ont faim et, si vous avez trop de vêtements, donnez-les à ceux qui n’en ont pas ».

 Publicain/ou quelqu’un dans la foule : « Et moi qui suis collecteur d’impôt, que dois-je faire? »

La foule en chœur :« Ahh, un collecteur d’impôt, espèce de voleur! »

Jean-Baptiste : «  Ne prends que ce qui est réellement du. »

Un soldat/ou quelqu’un dans la foule : « Et nous qui sommes soldats, que devons-nous faire? »

Jean-Baptiste : «  Ne faites ni violence, ni tort à personne et contentez-vous de votre paie. »

 La foule en chœur :« Tu ne nous demandes pas grand chose finalement, juste de nous conduire autrement! »

La scène 3 : Jean-Baptiste au milieu du Jourdain + un futur baptisé.

tenant une coquille St Jacque

 Voix off :

Le peuple est dans l’attente et tous se demandent dans leur cœur si Jean n’est pas le Messie.

Jean-Baptiste : «Moi je vous baptise dans l’eau en vue de la conversion mais celui qui vient après moi est plus fort que moi : je ne suis pas digne de lui enlever ses sandales. Lui, il vous baptisera dans l’Esprit-Saint et le feu!».

Voix off :

Alors s’avance un homme, Jésus, venu de Galilée.

Jésus : «  Jean, je viens à toi pour que tu me baptises. »

Jean-Baptiste : «  Tu me demandes de te baptiser! Mais c’est moi qui a besoin d’être baptisé par toi ! ».

Jésus : «  Baptise moi car c’est ainsi que doit s’accomplir la parole de Dieu ».

Voix off :

Jean baptise Jésus.

Jésus se met en prière.

Voici que les cieux s’ouvrent et l’Esprit de Dieu descent comme une colombe et vient sur Jésus. Résonne alors une voix :

«  Celui-ci est mon Fils bien-aimé. »

4 février, 2012

Célébration du samedi 4 février – L’eau – La Samaritaine – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 18:30

Célébration du samedi 4 février – L’eau – La Samaritaine – Spectacle dans Spectacle P011-300x145Jésus et ses amis quittent la Judée pour retourner en Galilée. Ce chemin passe par la Samarie. Ils arrivent en vue d’une petite ville de Samarie appelée Sychar, près d’un champ (que Jacob avait donné à son fils Joseph), et où se trouve une source d’eau, qu’on appelle le puits de Jacob.

.

.

 

P021-150x109 Jésus dans SpectacleLa route est longue et le soleil ardent. Vers midi, les amis de Jésus vont en ville acheter de la nourriture. Fatigué de sa marche, Jésus s’assoit au bord du puits. Il a soif et boirait volontiers un peu d’eau fraîche, mais le puits est trop profond. 

 

 

P051-90x150 samaritaineArrive alors, une femme du pays portant sa cruche pour puiser de l’eau. Elle n’est pas comme les autres: personne ne vient normalement chercher l’eau à un moment aussi chaud de la journée. C’est une exclue. 

.

.

.

.

P061-150x124Jésus : « Donne-moi à boire ».

La femme est étonnée. En effet, à cette époque, les Juifs ne veulent rien avoir à faire avec les Samaritains et ne s’adressent même pas la parole. Les Juifs les considèrent impurs et ne doivent donc pas leur demander de nourriture. Jamais ils ne partageraient le même verre pour boire. 

La Samaritaine : « Tu me demandes à boire, à moi ? Toi, un Juif, et moi, une femme de Samarie ? ». 

P071-144x150Jésus : « Si tu savais qui je suis, c’est toi qui me demanderais de l’eau. ». 

La Samaritaine : « Mais tu n’as rien pour puiser? Et le puits est profond. D’où la tires-tu, ton eau. Serais-tu supérieur à notre père Jacob qui nous a donné ce puits d’où il a tiré l’eau pour lui, ses enfants et ses bêtes ? ». 

.

.

P091-150x43Jésus : « Je n’ai pas besoin de cruche. L’eau que je donne, c’est l’eau vive. Avec elle, on n’a plus jamais soif. Tu ne me comprends pas. Je ne parle pas d’une eau ordinaire qu’on peut boire. Je parle d’une nouvelle vie, la vie que je suis venu apporter.

Qui boit de cette eau aura encore soif, mais qui boit de la mienne n’aura plus jamais soif, car l’eau que je verse est une source d’où jaillit la vie sans fin ». 

La Samaritaine : « Donne-la moi donc, ton eau. Je n’aurai plus besoin de puiser. » 

P101-150x68Jésus : « Va d’abord chercher ton homme, et reviens ».

La Samaritaine : Je n’ai pas d’homme! ».

Jésus : « Tu as raison de dire que tu n’as pas d’homme, tu en as eu cinq, et celui avec qui tu es en ce moment n’est pas ton mari, en cela tu dis vrai».
La Samaritaine : « Je vois que tu es prophète.

Nos pères ont adoré sur cette montagne, et vous, vous affirmez qu’à Jérusalem se trouve le lieu où il faut adorer ».

Jésus : « Femme, crois moi, l’heure vient où ce n’est ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous allez adorer le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons ce que nous connaissons, car le salut provient des Juifs. Mais l’heure vient, elle est là, où ses adorateurs vont adorer le Père en esprit et en vérité ».

La Samaritaine :« Je sais qu’un Messie doit venir, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, il nous expliquera tout.
Jésus : Je le suis, Moi qui te parle ».
Sur ce, les disciples reviennent. Ils s’étonnent de le voir parler à une femme.
Pourtant, aucun ne dit : « que cherches-tu ? Pourquoi lui parles-tu ? 


P111-150x96Elle, laissant là sa jarre, retourne en ville et …

.

.

.

P121-150x40dit aux gens : « Un homme m’a dit tout ce que j’ai fait! C’est peut-être celui que nous attendons? Venez-le vois, vous aussi! » 

P131-87x150Ils sortent tous de la ville, vont vers Jésus et l’accueillent. « Tu es le bienvenu. » « Reste quelques jours avec nous. » Et lui posent beaucoup de questions. « Es-tu celui que nous attendons? »

Plusieurs Samaritains de cette ville, et beaucoup d’autres encore, croient en Jésus.

.

.

.

« Parle-nous encP141-150x139ore.» « Faut-il que tu partes déjà? »

Et Jésus reste chez eux pendant 2 jours. 

.

.

.

P151-150x90Puis les habitants de la ville disent à la femme, allez tous ensemble, lisez avec moi : « Tu avais bien raison. Maintenant, comme toi, nous l’avons vu et entendu: nous aussi, nous le savons, c’est lui que nous attendons. ».

Invitation 3ème célébration – samedi 4 février 2012

Classé dans : Non classé — eveilfoiconfluent78 @ 8:43

La troisième célébration de l’Eveil à la Foi se déroulera le samedi 4 février 2012 à 16h30 aux salles paroissiales d’Andrésy.

Invitation 3ème célébration - samedi 4 février 2012 Samaritaine-Jesus-104x150   Avec tes parents et d’autres amis,
Découvrons ensemble
La rencontre entre Jésus et La Samaritaine,

 Viens chanter et prier…
Le samedi 4 février 2012 à 16h30
Aux salles paroissiales 10, bd Noël-Marc ANDRESY
Apporte des ciseaux, de la colle, si possible. 
Si tu le peux, apporte des fruits, des crêpes, des gâteaux, de la boisson
pour partager le goûter.
*****
Nous vous rappelons que les enfants restent sous la responsabilité de leurs parents durant la célébration.
Pouvez-vous nous prévenir de votre absence, par simple réponse à ce courriel? Merci d’avance.

A bientôt,
Equipe Eveil à la Foi des enfants de 3 à 7 ans
.
Père Yves Laloux
Paroisse d’Andrésy
10, boulevard Noël-Marc
78570 ANDRESY
Renseignements :
Mail : efandresy@yahoo.fr
blog : http://eveilfoiconfluent78.unblog.fr/
Tél. : 01.39.74.85.15

Prochaine célébration : le 24 mars 2012

3 décembre, 2011

Célébration du samedi 3 décembre 2011 – L’eau – La naissance de Moïse – Réalisation

Classé dans : Réalisation — eveilfoiconfluent78 @ 19:15

Scène de Moïse sauvé des eaux en pâte à sel

Recette de la pâte à sel:

- mélanger 1 verre de sel fin avec 2 verres de farine

- rajouter 1 verre d’eau dans lequel vous aurez dilué un colorant alimentaire ou 1 cuillère à soupe de gouache

 

Utilisation d’une coque de noix et d’un morceau de mouchoir en papier pour faire Moïse

 

Célébration du samedi 3 décembre 2011 – L'eau - La naissance de Moïse - Réalisation dans Réalisation img00079-20111203-1728-300x225

Scène naissance de Moïse en pâte à sel

Célébration du samedi 3 décembre – La naissance de Moïse – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 18:29

MOÏSE sauvé des eaux

 Orateur: « Ouvrons la Bible au tout début, au deuxième livre plus précisément, celui de l’Exode. Nous avons quitté Abraham et la terre de Canaan. Toute la famille d’Abraham est en Egypte, où règnent les pharaons. La famille d’Abraham était venue s’installer en Egypte pour y trouver de la nourriture. »

Enfant : « C’est où l’Egypte? »

Orateur: «  C’est un pays plus au Sud, il est traversé par un immense fleuve qu’on appelle le Nil. Tu sais, c’est le pays des fameuses pyramides…Revenons à la Bible, les hébreux souffraient.  »

Enfant: « C’est qui les hébreux? »

Orateur : « C’est le peuple d’Abraham. Moïse fait partie de ce peuple. »

Enfant : « Qui est Moïse? »

Orateur : « Moïse est un personnage qui, comme Noé, a été sauvé des eaux et qui fera beaucoup pour le peuple des Hébreux.  Ecoute l’histoire de sa naissance …»

La fille de Pharaon :

« Je suis la fille de Pharaon, le roi d’Egypte. C’est le pays où coule le grand fleuve, le Nil.

Les hébreux sont installés depuis de nombreuses générations dans notre pays. Ils sont devenus de plus en plus nombreux et peuplent maintenant tout le pays.

Mon père, le roi d’Egypte n’a pas connu leurs ancêtres qui sont arrivés les premiers. Il trouve qu’ils sont trop nombreux et trop forts. Il veut qu’ils arrêtent de se multiplier.

Il est temps maintenant que j’aille vers le Nil avec toi ma servante pour me laver. »

La mère de Moïse :

« Le roi de ce pays, Pharaon, trouve que le peuple hébreux, mon peuple, est trop nombreux. Il a décidé de nous faire faire des corvées, de faire de nous des esclaves. Il nous fait bâtir des villes. La vie devient de plus en plus dure pour nous. Mais comme nous continuons à devenir de plus en plus nombreux, il a décidé que tous les nouveau-nés qui étaient des garçons devraient mourir. Il a ordonné qu’ils soient jetés dans le Nil.

Je suis femme du peuple Hébreu, de la tribu de Lévi. J’ai eu un enfant il y a trois mois. C’est un beau garçon. J’ai eu peur pour sa vie. Alors, je l’ai caché pendant trois mois pour que personne ne le voit, ni ne l’entende. Je l’ai nourri en secret. Mais ce n’est pas possible de le cacher longtemps, un bébé pleure et fait trop de bruit. J’ai cherché une solution pour éviter qu’il ne soit tué.

J’ai pris un panier fait de papyrus, une plante qui pousse au bord du Nil. Je l’ai enduit d’un produit qui le rend imperméable (du bitume). J’y ai mis mon enfant et j’ai déposé le panier dans les joncs au bord du fleuve non loin du palais de la fille de pharaon.

Va mon enfant, je te laisse entre les mains de Dieu…

[Elle se tourne vers sa fille]

Ma fille, reste non loin d’ici pour surveiller ce qui arrivera à ton frère. »

La fille de Pharaon : « Il y a un panier parmi les joncs. Va donc le chercher. »

La fille de Pharaon : « Oh, c’est un garçon. Oh, le pauvre, il pleure. C’est un enfant de ces pauvres hébreux. »

(La sœur de l’enfant s’avance)

La sœur : « Princesse, si tu veux, moi, je peux te trouver une nourrice pour le petit garçon parmi les femmes des hébreux. Elle pourra allaiter l’enfant pour toi. »

La fille de Pharaon : « Va, fille d’Hébreu. »

[La sœur va chercher la mère de l'enfant et la ramène]

La fille de Pharaon : « Femme, emmène cet enfant et allaite-le. Tu nourriras cet enfant jusqu’à ce qu’il soit grand et je vais te payer pour cela. »

[La mère repart avec l'enfant].

Orateur : « L’enfant grandit et sa mère l’amena à la fille de Pharaon. Il devint pour elle un fils et elle lui donna le nom de Moïse car cela veut dire: »

La fille de Pharaon: « Je l’ai sauvé des eaux. »

Orateur : « Moïse va apprendre à écrire en égyptien, à penser comme les Egyptiens. Il devient Egyptien! Mais il n’oubliera jamais qu’il a été trouvé dans l’eau du Nil.

Plus tard, Moïse sauvera son peuple de l’esclavage en lui permettant de fuir l’Egypte.

[Se tournant vers l'enfant.]

Alors elle t’a plu mon histoire? »

Enfant : « J’ai eu peur pour le petit garçon. Comment peut-on être aussi méchant avec un nouveau né. »

Orateur: « Jésus aussi a été persécuté à sa naissance. Le roi Hérote l’a fait rechercher par les mages à sa naissance. Les mages ont trouvé l’enfant mais l’ont caché à Hérote, tout comme la fille de pharaon. »

18 octobre, 2011

Célébration du samedi 15 octobre – L’eau – Le Bateau de Noé – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 23:42

Il y a très longtemps, Dieu crée l’homme et la femme : Adam et Eve. Ils ont des enfants qui, à leur tour, ontdes enfants et ainsi de suite.

Les années s’écoulent… Beaucoup d’années depuis Adam et Eve, et, pendant tout ce temps, des bébés viennent au monde, grandissent, et deviennent des hommes et des femmes, qui, à leur tour, ont des enfants, puis vieillissent et meurent… Les hommes et les femmes peu à peu occupent la terre entière, mais partout  la méchanceté règne.

Et dans le monde que Dieu a créé, tout va de mal en pire. Les gens se détestent, se disputent, se battent. Ils se moquent bien de ce que Dieu peut bien penser d’eux et de leur conduite. Plus personne n’’écoute Dieu, aussi Dieu commence-t-il à regretter d’avoir un jour créé l’homme et de lui avoir fait confiance. Dieu est terriblement déçu et extrêmement en colère…

Dieu décide alors de punir tous les êtres vivants qui vivent sur terre et pour cela, il décide de déclencher une inondation gigantesque.

Pourtant, il existe encore sur la terre un homme qui est bon, et qui est un ami à Dieu et qui lui reste fidèle. Cet homme s’appelle Noé. Alors Dieu annonce à Noé qu’il va déclencher une inondation et lui expose son plan, car il veut le sauver et sa famille. Dieu dit donc à Noé de construire un bateau énorme : il faut que ce bateau soit assez grand pour pouvoir recevoir Noé et sa femme, leurs 3 fils – Sem, Cham et Japhet -, leurs femmes et, en plus, deux spécimens de chaque espèce d’animal qui vit sur la terre et dans le ciel. Il faut encore qu’il y ait dans le bateau assez de place pour qu’on puisse y mettre de la nourriture en quantité suffisante pour nourrir tout ce petit monde pendant une très longue période.

Noé écoute très attentivement tout ce que Dieu lui dit et il fait ensuite soigneusement tout ce que Dieu lui a dit.

Tout le monde vient regarder Noé travailler à son bateau – c’est un très long travail – et, tous les jours, lorsqu’on lui demande ce qu’il fait, Noé répète ce que Dieu lui a dit à propos de l’inondation ; mais tous s’en moquent bien… ! Mais Noé ne se laisse laisse pas arrêter par leurs moqueries. Il continue son travail, et le bateau est enfin terminé…

Un jour, la pluie se met à tomber.

Noé, sa famille et tous les animaux entrent alors dans le bateau comme Dieu l’a dit. Et Dieu referme la porte derrière eux.

Il pleut à torrents pendant des jours et des jours. Bientôt, toutes les rivières débordent et l’eau recouvre toute la terre. Elle atteint le bateau qu’elle entoure de remous et de tourbillons chaque jour plus puissants, et le jour vient où le bateau se met à flotter, emportant Noé et toute sa famille.

La pluie tombe sans cesse et l’eau monte toujours : peu à peu, tout disparaît sous les eaux ; rien, ni personne ne survit.

Seuls vivent encore, dans le bateau, Noé, sa famille et les animaux.

Enfin, la pluie cesse de tomber. Lentement, très lentement, l’eau se met à baisser, et, un jour, le bateau s’échoue sur une montagne. Noé veut alors savoir si le sol est assez sec pour que tous puissent quitter le bateau, aussi laisse – t’il s’envoler par une fenêtre un corbeau. Le corbeau ne revient pas. Noé lâche alors une colombe, mais la colombe revient parce que le sol n’est pas encore assez sec pour elle, et Noé la fait rentrer dans le bateau. Quelques jours plus tard, Noé lâche de nouveau la colombe, et cette fois, elle revient en portant dans son bec une feuille d’olivier bien verte. Noé se dit alors que le sol est presque sec. Lorsque la colombe s’envole pour la 3ème fois, elle ne revient pas, et, peu après, Noé peut enfin voir de ses yeux la terre redevenue sèche

Alors, Dieu dit à Noé que le moment est venu pour eux de quitter le bateau et de prendre un nouveau départ dans un monde nouveau et purifié. C’est une journée extraordinaire ! Les animaux et les hommes se bousculent pour tant ils sont pressés de sortir du bateau et de retrouver la terre ferme ! Noé et sa famille rient, crient et sautent de joie ! Puis ils remercient Dieu de les avoir protégés.

Lorsque le soleil se met à briller après avoir percé les nuages, un merveilleux arc-en-ciel se déploie dans le ciel, car Dieu a promis à Noé de ne plus jamais envoyer d’inondation pour punir les hommes. Cet arc-en-ciel – que tous pouvaient voir – est là pour rappeler la promesse que Dieu a faite et qu’il tiendra jusqu’à la fin des temps.

Texte scénarisé:

Le bateau de Noé scénarisé

4 octobre, 2011

Formation animateur Eveil à la Foi

Classé dans : Formation — eveilfoiconfluent78 @ 23:14

La Paroisse du Confluent propose une formation pour les animateurs de l’Eveil à la Foi. Cette formation est aussi ouverte à tous. Elle se déroulera sur 3 soirées, comme suit :

 

- Mardi 18 Octobre sur le thème : à partir d’un exemple, réactions, place des parents, prier avec les enfants
- Mardi 8 Novembre sur le thème : à partir de Caïn et Abel raconté, les axes du Pardon et de la Fraternité
- Mardi 22 Novembre sur le thème : Pâques, comment fêter Pâques, mais aussi comment parler de la mort aux enfants.

Heure : le soir à 20h30

Lieu : Paroisse d’Andrésy (à confirmer).

 

Merci de bien vouloir vous inscrire en envoyant un mail à:

efandresy@yahoo.fr

 

L’Equipe d’Animation de l’Eveil à la Foi

1...34567...9
 

Les Témoignages de la Greno... |
Spiritus |
Tariq RAMADAN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fleurdefoi
| Immortalisation
| L'EVANGELISTE