Eveil à la foi – Andrésy, Conflans, Maurecourt

Bienvenue sur le blog de l’Eveil à la Foi de la paroisse du Confluent – Andrésy, Conflans, Maurecourt

26 septembre, 2015

Célébration du samedi 26 septembre 2015 – Le sourd muet – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 15:00

Un animateur A1

La première fois en faisant mine de s’adresser aux enfants, mais sans émettre de son

-«  … »

- »Bonjour !

Nous allons vous raconter l’histoire d’une personne sourde et muette que Jésus a guérie

Vous avez compris ? »

Il reprend toujours sans parler mais en faisant semblant de détacher les mots :

« Nous – allons – vous – raconter – l’histoire – d’une – personne – sourde – et – muette – que – Jésus – a – guérie « 

Un autre animateur (A2) en s’adressant aux enfants :

« Vous avez compris ce qu’il a dit ? »

Les enfants : « Non! »

 A2 à A1 : « On n’a rien compris de ce que tu as dit. On a l’impression que tu es muet ».

A1 reprend :

« Excusez-moi ! Je reprends !

Bonjour !

Nous allons vous raconter l’histoire d’une personne sourde et muette que Jésus a guérie.

Imaginez que vous êtes cette personne. C’est difficile la vie quand on n’entend pas et qu’on ne parle pas »

 Le sourd-muet arrive et va vers un groupe de deux personnes H1 et H2.

Il tire la manche de l’un d’eux et fait semblant de lui parler

L’homme lui répond :

H1 : « Je ne comprends rien de ce que tu me dis! J’entends rien ! Parle plus fort ! »

Le sourd-muet ré-essaye de parler

H1 : « Je comprends vraiment rien, je suis désolé »

Il se tourne vers son compagnon :

H1 : « Toi, tu comprends ce qu’il veut ? »

 H2 : « Non rien du tout »

H1 au SM : « On ne te comprend pas ! Laisse-nous tranquille ! Ca ne sert à rien »

 Le sourd-muet s’en va tout triste. Il s’assoit tout seul, le visage tourné vers le sol.

Un petit groupe de personnes arrive. Ce sont les disciples avec Jésus.

Ils sont tous tournés vers Jésus qui leur parle.

H1 à H2 : « Oh ! regarde, c’est Jésus de Nazareth ! »

 H2 : « Qui ça ? »

H1 : « Jésus de Nazareth ! C’est un homme extraordinaire. C’est un ami de Dieu et il fait des miracles »

Le SM a relevé la tête, il a vu aussi Jésus.

Il se relève, retourne vers les deux hommes, tire la manche du 1er et fait mine de lui dire quelque chose en tendant la main vers Jésus.

H1 : « Arrête, on t’a dit ! On comprend rien de ce que tu dis »

H2 : « Attends, j’ai l’impression qu’il voudrait qu’on l’amène à Jésus »

H1 regarde le SM puis Jésus et dit : « Ah ! tu crois ? »

SM a compris, il fait oui de la tête en les tirant par la manche.

Le SM et les deux hommes vont jusqu’à Jésus. Les disciples s’écartent.

H1 : « Nous t’avons amené ce sourd-muet. Tu ne peux pas faire quelque chose pour lui »

 Jésus pose son regard sur SM et lui sourit, puis il l’emmène à l’écart :

- »Viens »

Ils s’arrêtent un peu plus loin.

Jésus sourit à nouveau au SM, touche ses oreilles et sa bouche, regarde vers le ciel puis vers le sourd-muet et dit

« Effata ! Ouvre-toi ! »

Le SM sursaute, il touche ses oreilles et dit

- »J’ai entendu ! »

Il sursaute de nouveau et touche sa bouche

- »Mais je parle ! »

Il se tourne vers Jésus et lui prend les mains :

- »Jésus, tu m’as guéri ! »

Jésus lui dit : « Va retourne chez toi, ne dis rien à personne et remercie Dieu »

SM reprend :

- »Jésus tu m’as guéri ! » puis il s’éloigne en criant plusieurs fois

- « J’entends ! Je parle ! Je suis guéri ! Je suis guéri ! »

H1 et H2 : « C’est merveilleux ce qu’il fait : il fait entendre les sourds et parler les muets ! »

———————————————————

SPECTACLE EN IMAGES

IMG_3473  IMG_3475

IMG_3485  IMG_3468

 

———————————————————

TEMPS DE PRIERE DANS L’EGLISE

IMG_3511

———————————————————

CHANT « JESUS EST LE ROCHER DE MA VIE »

Jésus est le rocher de ma vie. (x4)Il est en haut, en bas,
Devant, derrière,
Et autour de moi. (x3)
Jésus est le rocher de ma vie.

IMG_3531

 

———————————————————

BRICOLAGE

IMG_3517 IMG_3525

———————————————————

GOUTER

IMG_3533

11 avril, 2015

Célébration du samedi 11 avril 2015 – L’habit blanc – Spectacle

Classé dans : Non classé,Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 16:30

La résurrection de Jésus

 Bonjour les enfants,

L’événement que nous allons vous raconter, nous le fêtons chaque année le dimanche de Pâques. C’est la Bonne Nouvelle que nous annonce les cloches quand elles se remettent à sonner.

 

LA MORT DE JESUS

 Après que Jésus fut rentré comme un roi dans Jérusalem, il fut arrêté au milieu de ses disciples venus fêter avec lui la Pâque juive. Il fut jugé et condamné au supplice de la croix. Il connut l’humiliation puis fut cloué sur une croix. Il mourut.

On le descendit de la croix.

On était vendredi.

 

LA MISE AU TOMBEAU

 Le soir venu, arriva un homme riche, qui s’appelait Joseph, et qui était devenu lui aussi disciple de Jésus. Il alla trouver Pilate pour demander le corps de Jésus. Alors, Pilate ordonna qu’on lui remette le corps. Joseph l’enveloppa dans un linceul neuf, et le déposa dans le tombeau qu’il venait de se faire tailler dans le roc.

20150411_171120[1]

Puis, il roula une grande pierre à l’entrée du tombeau et s’en alla.

Les chefs des prêtres et les pharisiens allèrent trouver Pilate et lui dirent :

Nous nous sommes rappelé ce que cet imposteur a dit, de son vivant : ‘’Après trois jours, je ressusciterai ».

Ordonne donc que le tombeau soit gardé jusqu’au troisième jour, afin que ses disciples ne viennent pas voler le corps et dire au peuple: ‘Il est ressuscité.

Pilate leur dit: «Vous avez une garde. Allez-y, gardez-le comme vous le souhaitez!»

Ils s’en allèrent et firent surveiller le tombeau par la garde après avoir scellé la pierre.

Ils partirent donc et assurèrent la surveillance du tombeau en y plaçant des gardes.

LA RESSURECTION

 Il y avait plusieurs femmes qui ont assisté à la mort de Jésus en dehors de la mère de Jésus. Elles avaient suivi Jésus depuis la Galilée pour le servir. Elles s’appelaient Marie-Madeleine et Marie, mère de Jacques.

Après le sabbat (jour de repos chez les juifs), à l’aube du dimanche, elles allèrent au tombeau apportant les huiles parfumées qu’elles avaient préparées pour embaumer le corps de Jésus.

Soudain, il y eut un grand tremblement de terre : un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre qui fermait l’ouverture et s’assit dessus.

Il avait l’aspect de l’éclair et son vêtement était blanc comme la neige.
Les gardes tremblèrent de peur et devinrent comme morts.

20150411_171048[1]

L’ange prit la parole et dit aux femmes:

«N’ayez pas peur, je sais que vous cherchez Jésus, celui qui a été crucifié. Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où le Seigneur était couché et allez vite dire à ses disciples qu’il est ressuscité. Il vous précède en Galilée. C’est là que vous le verrez.»

Elles s’éloignèrent rapidement du tombeau, avec crainte et une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples.
Et voici que Jésus vint à leur rencontre et dit:

«Je vous salue.»

Elles s’approchèrent, s’agrippèrent à ses pieds et se prosternèrent devant lui.

Alors Jésus leur dit:

«N’ayez pas peur! Allez dire à mes frères de se rendre en Galilée: c’est là qu’ils me verront.»

 

7 février, 2015

Célébration du samedi 7 février 2015 – Le saint-chrême – Spectacle

Classé dans : Non classé,Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 16:30

David est sacré roi

 Dans les temps très ancien, avant l’arrivée de Jésus, le peuple voulait un roi. Dieu leur choisit Saül. Mais Saül se détourna de Dieu. Dieu était mécontent : il envoya son prophète Samuel pour choisir un nouveau roi.

Voici cette histoire :

——————

 Un jour, Dieu dit à Samuel :

« Arrête de pleurer Saül ?
Je l’ai rejeté. Il ne sera plus roi d’Israël.
Je t’envoie chez Jessé, à Bethléem,
car j’ai découvert un roi parmi ses fils.
Prends une corne, remplis-la d’huile, et pars ! »

Samuel obéit à l’ordre de Dieu.
Quand il arriva à Bethléem, il vit Éliab, il se dit :
« c’est sûrement lui que Dieu a choisi pour lui donner l’onction ! »

Mais Dieu dit à Samuel :
«Ne regarde pas son apparence ni sa grande taille, ce n’est pas lui que j’ai choisi. Dieu ne regarde pas comme les hommes, car les hommes regardent l’extérieur, mais moi, je regarde le cœur. »

Jessé appela Abinadab et le présenta à Samuel, qui dit :
« Ce n’est pas lui non plus que le Seigneur a choisi. »

Jessé présenta Shamma, mais Samuel dit :
« Ce n’est pas lui non plus que le Seigneur a choisi. »

Jessé présenta ainsi à Samuel ses sept fils, et Samuel lui dit :
« Le Seigneur n’a choisi aucun de ceux-là. N’as-tu pas d’autres garçons ? »

Jessé répondit : « Il reste encore le plus jeune, il est en train de garder le troupeau. »

Alors Samuel dit à Jessé :

« Envoie-le chercher : nous ne nous mettrons pas à table tant qu’il ne sera pas arrivé. »

Jessé l’envoya chercher :
le garçon était roux, il avait de beaux yeux, il était beau.

Le Seigneur dit alors :

« C’est lui ! donne-lui l’onction. »

Samuel prit la corne pleine d’huile, et lui donna l’onction au milieu de ses frères.
L’esprit du Seigneur vint dans le cœur de David à partir de ce jour-là.

—————–

La fin de cette histoire vous la connaissez :

Peu de temps après, l’armée de Saül fit face aux Philistins.

Goliath, le géant, se moquait des soldats de Saül. David n’eut pas peur car Dieu était avec lui. Il tua le géant en lui envoyant une pierre au milieu du front.

Les Philistins, ayant perdu leur champion, s’enfuirent.

David devint Roi et de sa descendance naîtra Jésus.

 

 

4 octobre, 2014

Célébration du samedi 4 octobre 2014 – L’eau – Sortie d’Egypte – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 16:30

Peuple juif :

Il y a très longtemps notre Peuple était en esclave en Egypte. La vie était très difficile. Nous étions utilisés pour construire des villes et des palais. Nous devions fabriquer des briques et déplacer d’énormes blocs de pierre.

C’était très pénible ! La chaleur était épouvantable et les Egyptiens nous fouettaient pour nous faire travailler plus vite.

 

Moïse :

Bonjour, savez-vous qui je suis ?

Réponse des enfants :

Moïse :

Je m’appelle Moïse et j’appartiens au peuple Juif.

Un jour Dieu m’a choisi comme messager, il m’a dit :

« Moïse, je suis le Dieu de tes ancêtres. J’ai vu la souffrance de mon Peuple. Je vais le délivrer et le conduire vers un pays plein de richesses. Je suis avec toi. Va trouver le roi, le pharaon et demande lui de laisser partir mon Peuple . »

Faisant confiance au Seigneur, je suis allé voir le roi des Egyptiens à plusieurs reprises afin qu’il nous laisse partir. Mais il a refusé à chaque fois. Dieu me dit alors :

« Cette nuit, je vous feria sortir d’Egypte. Tenez-vous prêts ! Mettez vos ceintures et vos sandales, prenez vos bâtons et mangez ainsi, en toute hâte, du pain et de l’agneau. »

Et si nous refaisions ensemble ce qui s’est passé cette fameuse nuit ?

Réponse des enfants :

Moïse :

Alors vous aussi, mettez vos ceintures, prenez vos bâtons et mangez un peu de pain

/Les enfants effectuent les gestes aidés des parents et des animateurs. Quand tout le monde est prêt, Moïse reprend:/

Voilà qu’au milieu de la nuit, le Seigneur fait peur au roi des Egyptiens pour qu’il se décide à nous laisser partir.

/Moïse montre le cierge Pascal./

Regardez ! Pour nous guider dans la nuit, Dieu nous envoie une colonne de feu. Le cierge Pascal porté par un animateur se déplace lentement vers l’orgue.

Elle avance devant nous ! Suivons la lumière de Dieu.

/Moïse suit le cierge, le groupe à sa suite jusque dans le couloir./

Nous voilà sortis d’Egypte ! Mais le Pharaon regrette déjà notre départ. Regardez derrière vous ! Il rassemble ses troupes et se lance à notre poursuite !

/Les Egyptiens près de l’orgue se mettent en route/

Mais n’ayez pas peur ! Dieu est avec nous.

Voyez, nous sommes protégés par sa lumière !

/Le cierge Pascal passe en fin de cortège./

Continuons notre route !

/Le groupe se dirige vers le rideau de la grande salle en passant par la petite entrée. Deux animateurs rentrent discrètement dans la grande partie de ka salle avec le support du cierge pascal, c’est eux qui ouvriront le rideau par la suite. Le groupe se retrouve bloqué par la mer/rideau/

Peuple juif :

La mer !! Comment allons-nous faire ?

Nous n’avons pas d’autres chemins ! Les Egyptiens se rapprochent !

Moïse, pourquoi nous as-tu conduits ici ?!

Mieux vaut continuer à être esclave en Egypte que de mourir ici !

Moïse :

N’ayez pas peur, faites confiance au Seigneur !

Dieu me dit alors :  « Moïse, lève ton baton, étends ta main sur la mer et partage-la afin que vous puissiez traverser à pied-sec ! »

/Moïse s’exécute, le rideau s’entrouve./

Regardez ce que Dieu fait pour nous !

Suivez-moi !

/Le groupe s’engage dans la 2ème partie de la salle. Quand tout le monde est passé, les Egyptiens se rapprochent du rideau mais ne le franchise pas./

Dieu me dit de nouveau : « Moïse, étends à nouveau ta main sur la mer, qu’elle se referme sur les Egyptiens. »

/Moïse s’exécute, le rideau est refermé par un animateur : l’Egyptien/

Peuple juif :

Dieu nous a sauvé des Egyptiens !

Dieu est notre force, il a battu les Egyptiens pour nous !

Nous croyons en toi Seigneur, et en Moïse ton serviteur !

Posons nos bâtons !

Seigneur, nous te chantons notre joie !

24 mai, 2014

Célébration du samedi 24 mai 2014 – Saint Pierre – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 16:30

IMG-20140524-00071

Scène 1 – La rencontre

Voici un homme que tout le monde appelle Simon. Il est en train de pêcher. Son frère André, qui a déjà entendu les paroles de Jean qui suivait Jésus, le rejoint en lui criant :

« Nous avons trouvé le Messie ! »

Simon suit alors son frère qui le conduit vers Jésus.

Jésus le regarde et dit :

« Tu es Simon, fils de Jonas ; tu seras appelé Céphas qui veut dire Pierre. »

Sur ce, Simon Pierre se met à suivre Jésus.

 

 

Scène 2 – Le doute

Le temps passe. Pierre fait parti des disciples de Jésus.

Un jour après avoir passé du temps avec la foule, Jésus oblige les disciples à monter dans une barque et à passer avant lui de l’autre côté de la mer, pendant qu’il renvoit la foule.

Mais le vent se lève. La barque, déjà au milieu de la mer, est battue par les flots. Les disciples prennent peur.

Au milieu de la nuit, Jésus les rejoint en marchant sur la mer.

Quand les disciples le voit marcher sur la mer, ils sont apeurés, et crient :

« C’est un fantôme ! »

 

Jésus leur dit aussitôt :

« Rassurez-vous, c’est moi ; n’ayez pas peur ! »

 

Pierre lui répondit :

Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux.

Et Jésus lui dit :

Viens !

Pierre sort de la barque, et marche sur les eaux, pour aller vers Jésus.

Mais, voyant que le vent est fort, il prend peur, commence à s’enfoncer et crie :

Seigneur, sauve-moi !

Aussitôt Jésus tend la main, le saisit, et lui dit :

Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ?

Et ils remontent dans la barque, et le vent cesse de souffler.

 

 

Scène 3 – Le reniement

Pierre continue de suivre Jésus et suit son enseignement.

Nous sommes à Jérusalem, Jésus vient de se faire arrêter par les soldats sous les yeux de Pierre.

Pierre s’est enfui et se cache dans une cour. Une servante s’approche de lui, et dit :

Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen.

Mais il le nie devant tous, en disant :

Je ne vois pas ce que tu veux dire.

Comme il se dirige vers le porche pour sortir, une autre servante l’aperçoit et dit à ceux qui sont là :

En voilà un qui était avec ce Jésus de Nazareth.

Pierre le nie de nouveau et jure :

Je ne connais pas cet homme !

Après un petit moment, ceux qui sont dans la cour s’approchent de Pierre et lui disent :

C’est sûr, toi aussi, tu fais parti de ces gens ! C’est évident : il suffit d’entendre ton accent ! Alors Pierre se met à dire :

Je le jure ! Et que je sois maudit si ce n’est pas vrai : je ne connais pas cet homme.

Et aussitôt, un coq chante.

Alors Pierre se souvient de ce que Jésus lui avait dit : « Avant que le coq chante, tu m’auras renié trois fois. » Il sort et se met à pleurer amèrement.

 

Scène 4 – L’envoi en mission

 

Après le jugement, Jésus est crucifié sur la croix. Il meurt puis ressuscite. Il retrouve les disciples.

Après le repas, Jésus s’adresse à Simon Pierre :

Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ?

Oui, Seigneur, répond-il, tu connais mon amour pour toi.

Jésus lui dit :

Prends soin de mes agneaux.

Puis il lui demande une deuxième fois :

Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ?

Oui, Seigneur, lui répond Simon. Tu connais mon amour pour toi.

Jésus lui dit :

Nourris mes brebis.

Jésus lui demande une troisième fois :

Simon, fils de Jonas, as-tu de l’amour pour moi ?

Pierre est peiné car c’est la troisième fois que Jésus lui demande :

« As-tu de l’amour pour moi ? »

Il lui répond : Seigneur, tu sais tout, tu sais que j’ai de l’amour pour toi.

Jésus lui dit :

Prends soin de mes brebis.

………………….

Pierre devint le premier pape.

29 mars, 2014

Célébration du samedi 29 mars 2014 – Rencontre avec le jeune homme riche – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 16:30

L’HOMME RICHE

Jésus se rend dans le territoire de Judée, qui se trouve de l’autre côté du fleuve Jourdain. Il s’adresse aux foules qui viennent à lui.

image spectacle2

Mais au moment de repartir, un homme court vers Jésus, se met à genoux et lui demande :

image spectacle1

“Bon maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle, celle qui ne finit pas? »

 “Pourquoi m’appelles-tu bon ? Aucun homme n’est bon, seul Dieu est vraiment Bon.

Tu connais les 10 commandements de Moïse ?  Ces règles que tu dois suivre et qui disent entre autres  :

-              tu ne dois pas tuer,

-              tu ne dois pas voler,

-              tu ne dois pas prendre la femme d’un autre,

-              tu ne dois pas dire des choses fausses et mentir,

-              tu ne dois faire du mal à personne,

-              tu dois respecter ton père et ta mère. »

 “Maître, j’ai toujours fait ça, depuis que je suis né. »

 Jésus le regarde avec amour et  tendresse et lui dit :

“Il te manque une seule chose : vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel ; puis viens avec moi, suis moi. »

 Mais, en entendant ce que dit Jésus, il devient tout triste et s’en va, car il était très riche.

(Alors Jésus regarde autour de lui et dit à ses amis )

“Ce sera bien difficile aux gens riches d’entrer dans le royaume de Dieu ! »

  Ils sont très surpris de ce que Jésus leur raconte.

“Mes enfants, c’est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu.

Imaginez ceci : c’est plus facile de faire passer un chameau dans le trou d’une aiguille que de faire entrer un riche dans le royaume de Dieu. »

image spectacle3

Les amis de Jésus n’y comprennent plus rien (et se demandent entre eux )

 “Mais alors, qui peut entrer dans le royaume de Dieu ? »

(Jésus les regarde et répond):

“Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »

 Pierre dit à Jésus :

“Nous, nous avons tout quitté pour te suivre. »

“Je vous le dis, c’est la vérité : tous ceux qui auront quittés pour moi leurs  maisons, ou leurs frères, leurs sœurs, leur père, leur mère, leurs enfants, leurs champs, recevront cent fois plus et auront part à la vie éternelle. Mais beaucoup qui sont maintenant les premiers seront les derniers et beaucoup qui sont maintenant les derniers seront les premiers.


 

 

8 février, 2014

Célébration du samedi 8 février 2014 – Rencontre avec le centurion – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 16:30

Jésus guérit le serviteur d’un centurion romain

 

Jésus se trouve  à Capharnaüm, dans un village de pêcheurs  au nord d’Israël, près de la frontière.

Les gens parlent beaucoup de lui et des miracles qu’il accomplit.

À Capharnaüm, vit un centurion (un officier de l’armée romaine) qui commande une centaine d’hommes qui ne connaissent pas tous Jésus.

Ce centurion a un esclave auquel il tient beaucoup ; mais celui-ci est très  malade et même sur le point de mourir.

Le centurion a  entendu parler de Jésus. Or il connaît les coutumes juives. Il sait qu’étant non juif, il ne peut  pas demander à Jésus de rentrer dans sa maison. Il sait que ‘Pénétrer chez un non juif’, peut rendre un juif impur. Alors il lui envoit quelques notables juifs pour le prier de venir sauver son esclave.

 

Quand Jésus entre, ce jour-là, dans Capharnaüm, un ami juif du centurion s’approche de Jésus :

« Maître, tu connais le chef militaire de la ville, le centurion romain ? Il veut que tu viennes pour l’un de ses serviteurs très malade, et qu’il aime comme son fils. Fais cela pour lui : il le mérite. C’est un ami : c’est lui qui a fait construire notre belle synagogue. »

Jésus : « Bien, je vais moi-même guérir ce malade. »

Alors que Jésus s’approche de la maison du centurion, celui-ci vient à sa rencontre :

20140208_172828 20140208_172840

« Seigneur, ne prends pas cette peine, car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit.

Ecoute, moi par exemple, je commande une section de 100 hommes. Si je donne un ordre à un de mes soldats je sais qu’il sera exécuté.

Quand je dis à l’un de mes soldats : « Vas-t-en », il s’en va ; et à un autre : « Viens » Il vient.» et à mon esclave : « Fais ceci », et il le fait.  Je n’ai pas besoin de vérifier que c’est fait.  Aussi je sais qu’il suffit juste que vous disiez ce qu’il faut et mon serviteur sera guéri. »

Le centurion a tellement foi en Jésus qu’il demande à Jésus de guérir son serviteur à distance.

Entendant cela, Jésus est dans l’admiration. « Je vous le dis, même en Israël, je n’ai pas trouvé une telle foi ! »

Puis se tournant vers le centurion : « Rentre chez toi, ne t’inquiète pas,  ta foi a sauvé ton serviteur.»

 

Le centurion s’apprête à rentrer chez lui. Sur le chemin, un militaire accourt vers lui et lui dit :

« Chef, votre serviteur va mieux. La fièvre a disparu, il est guéri. »

 

30 novembre, 2013

Célébration du samedi 30 novembre 2013 – Rencontre avec le paralytique – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 16:30

Jésus et le paralytique

 

Aujourd’hui je vais te raconter une histoire qui se passe dans une maison dans un village. Jésus est invité dans cette maison. Ce qui est bizarre dans cette maison c’est qu’elle a un toit tout plat et un escalier pour monter dessus. Sur ce toit on peut entreposer des pots, des graines, étendre sa lessive et quand il fait chaud la nuit on peut prendre sa couverture et aller dormir dessus.

Aujourd’hui Jésus est dans la maison il parle du royaume de Dieu. Il y a énormément de gens qui sont intéressés et qui sont venus de tous les villages voisins pour l’écouter. Même des gens de Jérusalem, la grande ville, sont venus. La maison est trop petite pour que tout le monde puisse y entrer alors, comme la maison est pleine, beaucoup sont obligés de rester devant la porte. Sur la pointe des pieds ils tendent l’oreille et ils écoutent ce que Jésus raconte.

Non loin de là, il y a quelqu’un  qui n’est pas venu voir Jésus. Il est resté couché chez lui. Il est paresseux ? Mais non,  il ne peut pas marcher, il est paralysé. Depuis qu’il est tout petit il n’a jamais pu courir. Il n’a jamais pu monter dans les arbres avec les autres. A cette époque on pensait que les gens paralysés étaient des pêcheurs.

Le paralytique est là dans son lit. Il attend. Il est triste mais il a des amis. Il y en a justement un qui arrive en courant et qui lui crie :

- Dis moi mon vieux tu sais quoi il y a Jésus qui est tout près d’ici dans une maison ? Allez viens on va aller le voir.

- Mais je ne peux pas marcher, je ne peux pas bouger. Tu le sais bien.

- Mais ce n’est pas grave, je suis venu avec 3 amis. On va te mettre sur un brancard et t’emmener voir Jésus.

Ils ont pris le paralytique. Ils l’ont installé sur un brancard et ils ont commencé à traverser le village avec lui. Ce n’est pas très simple : il est lourd, et puis il faut marcher ensemble. On ne peut pas marcher n’importe comment.

Sur le chemin le paralytique ronchonne :

- Tu crois que Jésus va s’occuper de moi. Moi, tu sais je n’ai pas trop le moral.

- Mais oui on est convaincu. Jésus c’est quelqu’un qui s’occupe de tout le monde

- Oui, mais moi, tu sais, je suis paralysé depuis que je suis tout petit.

- Allez ne t’en fais pas, on y va. Jésus moi je crois que c’est le fils de Dieu.

Ils arrivent à la maison mais il y a tellement de monde qu’ils se demandent comment ils vont faire  pour rentrer. Alors ils décident de monter sur le toit de la maison en empruntant les escaliers.

Quelle chance c’est un toit en torchis. Il est fait avec des branches et de la terre. Les amis décident alors de faire un trou dans le toit pour pouvoir accéder à l’intérieur de la maison.

Ils déplacent la terre, poussent les branches et quelques pierres. Ils arrivent à faire un trou.

- Oh la la, vous croyez vraiment que vous allez me descendre là dedans ? dit le paralysé

- Mais bien sûr ne t’inquiète pas.

Les 4 amis le cramponnent solidement à son brancard et le suspendent grâce à des cordes. Il fallait tenir fort et ils ont commencé à le glisser le long du trou.

le paralytique

- Allez va y t’inquiète pas. Nous on  y croit en Jésus. On a la foi.

Heureusement qu’ils ont la foi pour lui parce que le paralytique, lui, n’est pas très convaincu. Il ne connaît pas Jésus, il ne l’a jamais vu et se demande ce qu’il va lui dire.

- Je ne suis pas quelqu’un de bien. Si seulement j’étais… je ne sais pas moi, aimable, sympas, peut être qu’il s’occuperait de moi mais franchement je suis souvent de mauvaise humeur. Oh là là je ne suis pas aussi bien que cela. Est-ce que Jésus va s’occuper de moi ?

En attendant ceux dont Jésus s’occupe, ce sont les gens qui sont en bas avec lui.

Ses 4 amis le retiennent. Il ne faut pas qu’il tombe par terre et puis il y a la propriétaire de la maison qui dit :

- mais qu’est-ce que c’est que ces sauvages qui ont fait un trou dans mon toit ? Qui est-ce qui va réparer maintenant ?

En attendant, le trou est fait maintenant et le paralytique descend lentement. Il arrive tout inquiet aux pieds de Jésus pendant que ses amis là-haut, eux ne sont pas inquiets. Ils attendent la réaction de Jésus.

Jésus regarde alors le paralytique. Il regarde dans son cœur et il voit que ce pauvre homme est triste et qu’il a beaucoup de chose à se faire pardonner. Il lui dit :

- Ecoute mon ami, tout ce que tu as fait de mal c’est pardonné c’est oublié.

Le paralytique est très content. C’est exactement ce qu’il attendait.

Autour de Jésus il y avait des religieux de l’époque. Ils sont furieux. Ils disent que ce n’est pas possible et que seul Dieu pardonne les pêchés. Alors Jésus les regarde et dit :

- Pour vous montrer que je peux aussi pardonner les péchés et bien je dis à cet homme paralysé, lève-toi, descends de ton brancard et marche.

Et tout d’un coup le paralytique, qui jusqu’à présent était toujours coincé dans sa chambre, saute sur ses pieds. Il peut marcher. Quelle joie dans la maison. Quelle explosion. Tout le monde chante. Dehors les gens crient :

- qu’est ce qui se passe ? qu’est ce qui se passe ?

- Jésus a guéri le paralytique !

Et même la propriétaire de la maison au toit troué est contente que le paralytique soit guéri.

Alors elle vous a plus mon histoire ?

12 octobre, 2013

Célébration du samedi 12 septembre 2013 – Rencontre avec Zachée – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 16:30

Aujourd’hui nous allons parler de l’histoire d’une rencontre….

Jésus faisait des rencontres quand il marchait de village en village. A l’époque, il n’y avait pas de trains, de voitures… quand on voulait se déplacer c’était toujours à pied sur des chemins de terre. Jésus aimait aller à la rencontre des personnes, annoncer que Dieu, son Père, aime tous les hommes quels qu’ils soient. Souvent de grandes foules le suivaient.

Un jour, qu’il entre dans le village de Jéricho, il va faire la rencontre d’un homme du nom de Zachée.

Ecoutons cette histoire…

—————

Célébration du samedi 12 septembre 2013 – Rencontre avec Zachée – Spectacle dans Spectacle pa120193-150x112Jésus traversait la ville de Jéricho.

Il y avait un homme du nom de Zachée. Il était le chef des collecteurs d’impôts, c’est-à-dire qu’il réclamait pour les romains de l’argent aux habitant de sa ville ; il en réclamait même plus que nécessaire pour en garder un peu pour lui. Du coup, les gens de sa ville ne l’aimaient pas et pensaient que Jésus ne pouvait pas l’aimer non plus.

Zachée avait beaucoup entendu parlé de Jésus. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il n’y arrivait pas à cause de la foule, car il était petit. Trop curieux, il ne renonça pas pour autant, mais il insista. Il finit par se faire un chemin à travers la foule. Il courut en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui passait par là.

Un sycomore est un arbre aux hautes et larges branches qui est signe de vanité. En montant sur cet arbre, Zachée commençait à oublier tout ce que les gens pourraient penser de lui : il commençait déjà à se convertir.

Jésus, arrivé au pied de l’arbre, s’arrêta et leva les yeux. Jésus avait bien remarqué les efforts de Zachée pour venir à sa rencontre.

Il l’interpella ainsi:

Jésus: «Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »

Zachée descendit vite.

Il était tout content, fier, surpris et heureux que Jésus l’ai remarqué alors qu’il se savait pécheur. (Être pécheur, c’est faire des choses qui nous éloignent de Dieu, qui nous éloignent des autres).  Zachée savait bien qu’en travaillant pour les romains il trahissait son pays ; qu’en collectant trop d’impôts il avait peut-être été injuste et voleur.

Mais en plus, Zachée n’en revenait pas que Jésus s’invitait chez lui.

Zachée reçut Jésus avec joie.

Voyant cela, tous les gens criaient et protestaient :

La foule : « Jésus est allé loger chez un pêcheur. »

Mais Zachée, s’avançant dit au seigneur :

Zachée : «  Voilà, seigneur, je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre 4 fois plus. »

Alors Jésus dit à Jésus :

Jésus: «Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car Zachée aussi est un fils d’Abraham. En effet, le fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Ainsi continuait la reconversion de Zachée, et son acceptation aux yeux de tous, grâce à l’expérience de l’amour du Christ  et de son pardon !

1 juin, 2013

Célébration du samedi 1 juin 2013 – Merci – Jésus et les 10 lépreux – Spectacle

Classé dans : Spectacle — eveilfoiconfluent78 @ 16:30

Un jour, Jésus se promenait sur une route entre la Samarie et de la Galilée.

Et voilà qu’il rencontre un groupe de dix lépreux, c’est-à-dire des hommes qui ont une terrible maladie de la peau. Personne ne voulait  soigner les lépreux, car on avait bien trop peur d’attraper la lèpre. Les lépreux étaient donc rejetés des autres hommes et exclus des villages.

Les pauvres lépreux aperçoivent Jésus, ils courent vers lui car ils l’ont reconnu comme Fils de Dieu, le seul qui puisse les sauver. Ils s’arrêtent à distance de Jésus pour ne pas lui transmettre leur lèpre et élevèrent la voix en disant :

« Jésus, Maître, aie pitié de nous ! Guéris-nous ! »

Jésus leur dit :

« Allez vous montrer aux prêtres, là-bas dans le Temple »

Les lépreux, qui ont confiance en Jésus et croient en sa Parole, obéissent et prennent la route en direction du Temple.

Pendant qu’ils y vont, voilà qu’ils sont tous guéris. Comme ils sont heureux ! Ils sautent et dansent de joie sur le chemin ! Ils ont cru à la parole de Jésus.

Oui, ils sont si contents d’être guéris, qu’ils rentrent chez eux sans même penser à revenir dire merci à Jésus.

Un seul revient, voyant qu’il avait été purifié. Il se jette à genoux devant  Jésus et dit d’une voix très forte :

« Merci Seigneur  mon Dieu, merci de m’avoir guéri ! »

Prenant la parole, Jésus dit tristement :

« Est-ce que les dix n’ont pas été purifiés ? Et les neuf autres, ou sont-ils donc ? »

Jésus se penche vers le lépreux et lui dit :

« Relève-toi, va ; ta foi t’a sauvé »

 

 

Lire très lentement, en prenant son temps !

 

 

 

 

Discussion

Qui Jésus a-t-il rencontré sur la route ?

Combien étaient-ils ?

Qu’ont-ils demandé à Jésus ?

Est-ce que Jésus a guéri les lépreux tout de suite ?

Quand les lépreux ont-ils été guéris ?

Est-ce qu’ils ont dit merci à Jésus ?

 

Faire un retour sur tous les dons du Seigneur par amour pour nous (don de sa vie…)

Il faut demander avec foi, avec amour de Dieu.8

Il faut aussi apprendre à dire merci à Jésus « pour le soleil, la pluie qui arrose, pour papa, pour maman, mamie… ».

Il y a le merci politesse et le merci dû à Dieu (les choses immatérielles).

Est-ce que parfois, on n’est pas un peu les lépreux qui oublient de dire merci à Jésus ? Et pourtant, Dieu nous donne, mais nous ne reconnaissons pas que cela vient de Lui.

123
 

Les Témoignages de la Greno... |
Spiritus |
Tariq RAMADAN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | fleurdefoi
| Immortalisation
| L'EVANGELISTE